SESAAM EN BREF

Créée en 2015, Sesaam est une ONG française apportant son aide aux jeunes élèves et étudiants malgaches dans les domaines de l’éducation, de la formation professionnelle et de l’enseignement supérieur. En lien étroit avec le centre d’accueil Akany Avoko Ambohidratrimo à Madagascar, Sesaam accompagne à la fois les jeunes accueillis au centre mais aussi ceux qui en sortent.

Sesaam c’est aussi, et avant tout, une équipe de bénévoles de tous horizons, avec des expertises différentes et complémentaires.


Gouvernance de l’association

En savoir plus sur les statuts →

Bureau éxécutif

Pascale Pla
Présidente
Psychologue

Corentin Peyrard
Vice-président
Coopération internationale / communication

Estelle Perrignon
Secrétaire
Enseignante référente

Marion Noury
Secrétaire adjointe
Médiatrice culturelle

Valérie Jaulin
Trésorière
Directrice générale d’association

Conseil d’administration

Pierre Lambert
Membre du C.A.
Enseignant spécialisé

Gaëlle Noury
Membre du C.A.
Assistante sociale

Pierre-Yves Noury
Membre du C.A.
Musicien compositeur

Olivier Pla
Membre du C.A.
Principal de Collège

MADAGASCAR ET LA FRANCE

Cinquième île du monde par sa superficie, située au cœur de l’océan indien et riche d’une biodiversité unique, Madagascar est un pays multiethnique et multiculturel doté d’une population jeune et disposant de potentiels exceptionnels.
La France est le 1er partenaire commercial de Madagascar, elle est le 1er client historique de l’île et son 2nd fournisseur en 2014.

DONNÉES POLITIQUES, ÉCONOMIQUES ET DÉMOGRAPHIQUES*

En quelques chiffres

Population totale : 23,57 millions
Superficie : 587 040 km2
Densité de population : 40,5 personnes par km2
Une population jeune : 42 % de la population a moins de 14 ans
Une population rurale : 65,5 %
Croissance de la population : 2,8 %
Langues officielles : malgache, français, anglais
PIB : 10,59 milliards de dollars
PIB/hab. : 450 $
Taux de croissance : 3,3%
Budget de l’éducation : 2,7% du PIB (2007-2013)
Indice de Développement Humain en 2014 : 0,510 (rang : 154e sur 188)

HISTOIRE*

En quelques dates

Avant JC : Peuplement de Madagascar par des Indonésiens et par des Africains.
XIIe siècle : Installation de comptoirs commerciaux arabes.
1500 : Découverte de l’île par le navigateur portugais Diego Diaz.
1643 : Fondation de Fort Dauphin par les Français.
1817 : Unification du Royaume de Madagascar.
1895 : Madagascar devient un protectorat français.
14 octobre 1958 : Proclamation de la République malgache.
26 juin 1960 : Indépendance de Madagascar.
1994 : Madagascar adhère au marché commun d’Afrique australe et orientale (Comesa).
Mars 1998 : Les Malgaches approuvent une nouvelle constitution qui introduit la décentralisation.
2001/2002 puis 2009 : Crises politiques.
Décembre 2013 : Hery Rajaonarimampianina est élu président.

MOBILITÉ INTERNATIONALE*

La France, 1er pays d’accueil des étudiants malgaches

Selon l’UNESCO, en 2013 les 3⁄4 des étudiants choisissent la France pour poursuivre leurs études (3 132 sur les 4 423 étudiants malgaches en mobilité internationale), et particulièrement l’Université de La Réunion qui accueille 9% des étudiants malgaches à l’étranger.

*Chiffres de 2014

LE CENTRE AKANY AVOKO AMBOHIDRATRIMO

AkanyAvoko_logoDe part et d’autre de Madagascar, les conditions de vie des enfants sont extrêmement dures au quotidien. Qu’ils soient orphelins, abandonnés, mal-traités ou travailleurs forcés, des milliers d’enfants subissent tous les jours l’écrasante pauvreté et le manque d’espoir.

 

Protéger les enfants malgaches en difficulté


Le Centre Akany Avoko Ambohidratrimo met à disposition un foyer, une éducation et une vie saine pour plus de 160 jeunes malgaches en difficulté personnelle. La mission principale est de protéger les droits des enfants et des jeunes qui trouvent refuge après avoir été oubliés par la société. Tout en vivant et apprenant à Akany Avoko, les enfants peuvent vivre leur vie pleinement.


Ses ressources proviennent principalement de parrainages de familles, de dons de résidents malgaches et d’associations internationales. Les visiteurs sont toujours très bien accueillis au centre et peuvent témoigner du sérieux de la gestion et du bien-être assuré aux enfants. Cependant, une part importante du budget peine à être réunie chaque année et nécessite des démarches et des recherches incessantes, d‘autant que la capacité d’hébergement est souvent dépassée par l’arrivée de nouveaux enfants et adolescents.

Sur une carte


Akany Avoko Ambohidratrimo en images